J’accuse ! Benjamin Netanyahu diffame les Juifs de France.

Le président François Hollande (G) premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (D) et son épouse Sarah Netanyahu (C) quittent la salle de classe au cours d’une école juive à visite l’Ozar Hatorah à Toulouse, France, 1er novembre 2012. © GUILLAUME HORCAJUELO/epa/Corbis

Hier, pendant l’hommage à Toulouse aux victimes de Mohamed Merah au collège-lycée Ohr Torah, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a diffamé les Juifs de France. Il dit qu’un Juif ne doit pas vivre en France, mais seulement en Israël parce que les Juifs existent en France seulement à la merci des Français qui considèrent les juifs comme des squatteurs dont l’existence y est aussi précaire que celle du  célèbre   « violoniste sur le toit ».  Par conséquence, alors, aucun Juif ne peut jamais être vraiment français, peu importe où il est né ou la loyauté qu’il professe. Le Juif est toujours l’étranger, toujours différent, on ne lui fait jamais confiance. C’est le sous-texte inéluctable de sa déclaration.

C’est la vieille calomnie de la loyauté juive divisée qui était au centre de l’affaire Dreyfus et qui a joué un rôle important dans l’antisémitisme en France et, en fait, dans le monde entier. Les juifs, dit-on, par nature, ne peuvent pas être loyaux envers le pays où ils professent la fidélité, mais ne travaillent que pour le sionisme ou des pays étrangers comme l’Israël. Netanyahu tombe dans le piège de ceux qui haïssent les Juifs comme cela a été l’accusation habituelle de l’antisémitisme pour toujours. Il donne crédence à ceux qui s’interrogent sur la loyauté des juifs.

Si des Juifs de France avaient été diffamés dans ce sens par Marine Le Pen ou David Duke, cela aurait été une grande effusion de la critique pour la renaissance du vieux mensonge du conflit de loyautés juives. Pourtant cette insulte contre le peuple juif semble avoir passé largement inaperçue par la communauté juive. C’est malheureux. Je dis que cette calomnie doit être combattue, peu importe qui répand le poison. Oui, il est ironique que celui qui diffame les juifs est le premier ministre d’Israël, mais qui ne peuvent pas modifier l’obligation de réfuter ce mensonge que tous les Juifs ont divisé les loyautés.

Pour ne parler que pour moi-même, je condamne et répudie totalement Netanyahu et sa bande de fascistes et des lunatiques religieux. Je n’oublie pas son rôle dans l’assassinat de Rabin. Netanyahu n’est pas le roi des Juifs. Il ne parle pas pour la Diaspora juive. Il est une mauvaise odeur dans le nez des honnêtes gens partout.

À son crédit, le Président de la France prit la parole pour les Juifs. Pour cela, il mérite les remerciements de tous les Juifs du monde entier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s