Manifs contre la loi du travail : est-ce aujourd’hui l’escarmouche d’ouverture ?

Je pense que cela a commencé.  Forte mobilisation dans plusieurs villes. Je lis qu’i l y a beaucoup de manifestations contre la loi du travail à Paris, Lille, Marseille, autres villes.

Je ne comprends pas certaines choses. Si Macron a tout le pouvoir. Tous les députés sont venus à Paris pour le servir le nouveau dieu, le nouveau Jupiter, rien d’autre. Il n’y avait aucun ordre du jour lors de l’élection. Juste Jupiter.

Mais les soi-disant « réformes » sont triviales. Je suis surpris que les syndicats se gênent même de le démontrer.  Ce n’est pas le coup audacieux de l’homme qui a refusé de donner les interviews traditionnelles à l’occasion de la fête nationale parce que les médias ne peuvent pas comprendre les « pensées complexes » de Macron.

Je pense qu’il était au « bon endroit » à temps. Les problèmes internes ont détruit tous les partis politiques. De l’extrême droite vers le centre gauche. Bien sûr, lui et son ami Hollande ont été ceux qui ont détruit le PS, mais, même si, le résultat était un grand vide de pouvoir que le nouveau Jupiter a vu destiné pour lui.

La première partie à récupérer sera vraisemblablement le FN, car il suffit de régler ce qui est un peu plus qu’un conflit familial. La structure du parti en tant que parti national, construit par Marine Le Pen, reste essentiellement intacte. Il a eu peu de dommages structurels à l’élection. À l’instar du PS, son échec résulte principalement d’un effondrement interne qui rendait impossible de fonctionner pendant les élections et aussi en raison de certains choix tactiques extrêmement médiocres (MLP s’éloignant de l’extrême droite en créant un nazi réellement responsable du parti ou renoncer à ses idées de politique et d’économie seulement quelques jours avant le élections, car en reconnaissance qu’elles étaient idiotes). Mais la structure et la base du FN restent plus ou moins intactes et il leur sera relativement facile de se regrouper.

Et si Macron ne peut pas respecter ses promesses extravagantes, il est dans la meilleure position pour profiter de ses échecs.

Le centre et la droite, bien sûr, appartiennent à Macron et aux hommes d’ambition illimitée, mais des scrupules tout aussi limités qui lui ont courbé le genou dans l’espoir de profiter du pouvoir. Mais ce sont surtout des hommes affamés qui le poignardent dans le dos en un instant et d’autres qui sont du centre droit qui pourraient être attirés par un parti revitalisé de centre gauche.

Pour moi, la clé est de savoir si le Parti socialiste peut se reconstruire en tant que parti du centre gauche qui répond aux besoins de la classe moyenne et de ce qui est essentiellement son aile gauche dans le Front de gauche. Lors de la prochaine conférence du parti, l’adhésion devrait préciser qu’il veut revenir à être le parti du « socialisme du possible » et il ne tolérera plus les éléphants vieillissants du centre radical qui ont brûlé tout au sol.

Ainsi, le PS sera en mesure de se déplacer rapidement au fur et à mesure de l’émergence de Macron et des politiques extrêmement populaires et bénéfiques qui contribueront à revitaliser l’économie et la société en France.

Toujours le roi Macron!

J’ai peu à dire de valeur. Encore le roi Macron. Je ne comprends rien. J’ai lu son discours. Il semblait qu’un général disait au pays comment les choses se passeraient après un coup d’État militaire.

Une chose étrange. Il dit à ces députés, dont la majorité vient à Paris surtout pour le servir et pas nécessairement la France, que s’ils refusent de lui obéir, il se rendra au pays avec des référendums.

Pourquoi aborder le sujet ? Quel est le but, d’autant plus que, comme je l’ai dit, la plupart de ces députés semblent être sans politique, à l’exception de leur conviction à Macron en tant que leur chef. Pourquoi les insulter ? Peut-être Macron sait-il quelque chose que nous ne savons pas ?

Mais si l’agenda de Macron est tellement toxique qu’il ne peut pas être propulsé, même en utilisant l’article 49-3, serait-ce vraiment une solution intelligente pour aller au pays ? Ce serait certainement un test qui nous permettrait de mieux savoir si la victoire écrasante de Macron était liée à son charisme personnel ou à autre chose.

Macron a certainement été le bénéficiaire d’une confluence unique de circonstances qui a vu l’effondrement de touts les partis à la gauche du Front national. J’attribue beaucoup de ceci à la montée du centre radical et à la destruction du PS et de l’UMP par leurs dirigeants respectifs.

J’ai toujours soutenu qu’il n’y avait aucun appétit pour le centrisme en France. Mais il y a un argument très puissant selon lequel l’ascension rapide de Macron à un pouvoir inégalé signifie que je me trompe. Un tel vote « en haut ou en bas » sur les politiques réelles ne dépendra pas de la santé des partis politiques, mais plutôt d’un jugement direct sur le fond du centrisme. Cela pourrait devenir intéressant !

Macron roi ?

Je suis choqué. Je ne n’avais pas prévu cela, pas du tout. Mes pensées sont désorganisées, mais aussi la politique française est désorganisée. Je ne peux pas arriver à une conclusion, sauf que Macron surfe une énorme vague.

Pourtant, il y en a beaucoup qui restent à la maison et ne votent pas. Les deux parties principaux (le LR et le PS) sont-ils fini ou ont-ils résolu leurs différences internes et se mettre au défi de Macron ? Qui sait ?

Les étoiles sont alignées parfaitement. Le LR s’autodétruit avec une lutte pour le pouvoir. Tous les problèmes avec Sarkozy et « l’honnête » Fillion. Et, bien sûr, le PS a été détruit au sein de tous les centristes militants, dont Macron a été l’un.

Le REM balaie tout. Macron a une puissance totale. Plus encore que De Gaulle. Peut-être, plus que quiconque en France, jamais.

Et c’est une différence importante. Ces députés sont engagés non pas pour une grande cause, une idée, une philosophie, mais pour un homme. Un homme qui tient tout son pouvoir dans ses mains, comme un roi. Plus qu’un roi, puisqu’il n’y a pas de cardinal de Richelieu pour s’opposer à ce roi. Toutes mes différences politiques et philosophiques avec Macron à part, c’est un développement très troublant pour une république.

Les deux, la LR et le PS sont annihilés à Paris. NKM et Benoît Harmon et Jean-Christophe Cambadélis sont battus au premier tour. Très étrange. Je ne vois aucune raison pour que tout le monde abandonne son parti au profit de Macron.

Mélenchon et La France insoumise soutiendra ont les frondeurs de PS au second tour. Pas Valls, naturellement. Harmon a appelé à voter contre Valls, aussi. S’il y a quelqu’un dans le PS qui mérite plus de se noyer dans cette vague de marée, c’est sûrement Valls.

Mais, le FN fait bien dans ses bastions. 122 candidats qualifiés pour le second tour. Aussi, Mélenchon et La France insoumise sont étonnamment bien. Qui parle contre une vague de soutien pour le centrisme. Et pourtant, il est indéniable qu’il s’agissait d’une élection de vague pour centrisme. Et il s’agit de la deuxième élection dans laquelle l’absentéisme et le vote nul sont importants et croissant — plus de 40 % selon Le Monde.

Mon espoir est que le PS peut se purger lui-même des centristes de militants et revenir en étant un parti de centre gauche. Le parti de Jean-Jaurès.  En mouvement à un socialisme du possible.

La politique française est entrée dans la quatrième dimension.

Je suis tellement confus. Commençons par le FN. Qu’est-ce qui se passe avec le FN ? MLP a quitté le FN ou non ? Maintenant, elle gagne une lutte pour le pouvoir ? Alors, en fait elle n’est jamais partie ? Ou son père gagne une lutte pour le pouvoir ?

Ce matin, il est rapporté que sa nièce, le principal rival de Marine quittera la politique. Marion Maréchal-Le Pen vers un retrait de la vie politique. Pourquoi ?

Je ne comprends pas ce que cela signifie. Marion est alliée à son grand-père. Est-ce que cela signifie qu’il a perdu la lutte pour le pouvoir ? Si Marine et Marion partent, qui reste ? Le vieil homme ? Mais sûrement, ce serait une victoire pyrrhique.

Qu’est en haut, qui est en bas ? Qui aura le pouvoir ? Le FN at il finit ? Qui sait ?

Aussi, dans d’autres nouvelles, Manuel Valls sera candidat à l’Assemblée nationale sous la bannière de Macron. Mais est resté un bon socialiste ? Donc, il est un rat. Maintenant, il travaille pour l’autre rat. Mais quelle est l’implication pour Valls si Macron tourne encore plus vers la droite ? Valls va-t-il déménager du centre vers la droite ? Ceci semble être un choix irrévocable et un peu dangereux. Il n’y a pas de retour possible.

Mais pour combiner un homme qui continue à dire qu’il honore les principes du Parti socialiste avec une coalition, et peut-être une cohabitation, le droit semble particulier tout autour. Comment Macron peut-il gouverner avec une telle coalition difficile à manier ?

La première question : qui sera le Premier ministre ? Droite, centriste, ou gauche ? Surement pas à gauche ! C’est certain ! Il y a un bon « tour d’horizon » dans Le Parisien aujourd’hui.

La question pour aujourd’hui : Oui, Macron peut obtenir une majorité ou assez proche pour les Modems et les transfuges de LR et du PS (comme Valls) pour lui permettre de former un gouvernement. Fillion est une marchandise endommagée. Je pense que c’est Juppé or Bayrou ou Jean-Louis Borloo, un opportuniste le même comme Macron. Probablement Bayrou.

Sinon, je pense qu’il se tournera vers la droite dans une cohabitation—à la LR. Alors, Juppé ou « l’honnête » Fillion sera Premier ministre dans une cohabitation ? On verra !

Quelques réflexions préliminaires sur les élections en France

Je n’ai rien vu pour me convaincre que Macron est plus que la somme de ses ambitions. Je ne pense pas qu’il serra un bon président. Mais, on verra!

Malgré tout, c’était une victoire importante. Après Trump, le Brexit et l’avancée de l’extrême droite dans les pays scandinaves, c’est France la qui fait face aux monstres et aux trolls, face à Poutine et à la Russie, et fait une forte coupe contre le fascisme. Et les français connaissent bien les risques. Les risques pour leur sécurité sociale et leur assurance maladie. Les risques d’une mondialisation galopante.

Les français peuvent être fiers et surtout ma tribu peut être fière. J’ai vu les chiffres dans Le Monde et Le Parisien hier matin. Les gens de gauche ont voté massivement pour Macron. Y compris les électeurs du FdG, donc les insultes pour Mélenchon étaient injustifiées.

Les défections majeures étaient les adeptes du filou, « Honnête Fillion ».  Selon mes analyses, les gens de gauche ont sacrifié une grande partie de leur bien-être financier pour arrêter le fascisme.  Mais seront-ils récompensés pour leurs sacrifices ? Bien sûr que non !

Art Goldhammer pense Macron va choisir son PM vers la droite et que le départ de Bruno Le Maire de la LR présage une ouverture à Macron.

Je suis d’accord que Macron ira à droite dans chois de ses postes. Je ne comprends pas comment cela va diviser la droite. Je dis que, non, tous les ministères et les « boulots en or » et le patronage enrichiront et renforceront le droit.  Il est à prévoir.  Mais bien sûr le ministre de l’ancien socialiste choisira un premier ministre de la LR. Bien entendu, un rat construit une partie de rats.

Juppé : Une défaite choquante !

 

Apparemment, personne n’a expliqué à Juppé de se présenter aux élections. Vous savez, pour avoir une organisation, tenez la main aux gens de la gauche. Être un politicien est apparemment en dessous de lui. Ce n’est pas par proclamation, pense qu’il attendait quelque chose comme le retour de Napoléon d’Elbe, les Cent-Jours. C’est une terrible erreur.

Juppé n’est clairement pas un très bon candidat, mais la gauche aurait pu se rallier autour de lui dans un front républicain. Alors, Fillon est un animal différent. Mais, vraiment, comment est-il différent dans sa politique de Marine Le Pen ? Eh bien voilà, il y a très peu de jour entre eux, sauf que la politique économique du FN est prise de Paul Krugman et Fillion est le Wolfgang Schäuble de la France. Pourquoi la France choisirait-elle de revisiter Vichy, moins le pas de l’oie, mais plus d’austérité ?

Goldhammer a une bonne analyse sur son blog. Maintenant, il est d’accord avec moi que peut-être la gauche restera à la maison, ce qui signifie que Le Pen peut gagner. Alors, la France est probablement foutue. Je crains que mon bien-aimé Paris soit trop dangereux pour servir de lieu de refuge contre les ravages de Trump. Il ne me reste plus qu’à choisir. Montréal ou Vancouver.

Hollande ne bougera pas

9388553_1280x720

Il me semble que si Hollande s’intéressait vraiment au destin du Parti socialiste, il n’aurait pas attendu jusqu’à ce que les espoirs de son parti pour la prochaine élection soient détruits avant de s’effacer. Si vous pensez, comme moi, il est pour lui-même et personne d’autre en second, alors il n’a rien à gagner en se retirant et tout à gagner en disant et en abattant ses cartes.

Hollande ne va pas « go gentle into that good night » (« N’entre pas apaiser dans cette bonne nuit) parce que, qu’il aille maintenant ou qu’il attend d’être mis a la porte serait qu’il doit renoncer à l’Élysée, et je crois que c’est ce qu’il veut s’éviter le plus tout est possible. Il va resterait jeter les dés.