Manifs contre la loi du travail : est-ce aujourd’hui l’escarmouche d’ouverture ?

Je pense que cela a commencé.  Forte mobilisation dans plusieurs villes. Je lis qu’i l y a beaucoup de manifestations contre la loi du travail à Paris, Lille, Marseille, autres villes.

Je ne comprends pas certaines choses. Si Macron a tout le pouvoir. Tous les députés sont venus à Paris pour le servir le nouveau dieu, le nouveau Jupiter, rien d’autre. Il n’y avait aucun ordre du jour lors de l’élection. Juste Jupiter.

Mais les soi-disant « réformes » sont triviales. Je suis surpris que les syndicats se gênent même de le démontrer.  Ce n’est pas le coup audacieux de l’homme qui a refusé de donner les interviews traditionnelles à l’occasion de la fête nationale parce que les médias ne peuvent pas comprendre les « pensées complexes » de Macron.

Je pense qu’il était au « bon endroit » à temps. Les problèmes internes ont détruit tous les partis politiques. De l’extrême droite vers le centre gauche. Bien sûr, lui et son ami Hollande ont été ceux qui ont détruit le PS, mais, même si, le résultat était un grand vide de pouvoir que le nouveau Jupiter a vu destiné pour lui.

La première partie à récupérer sera vraisemblablement le FN, car il suffit de régler ce qui est un peu plus qu’un conflit familial. La structure du parti en tant que parti national, construit par Marine Le Pen, reste essentiellement intacte. Il a eu peu de dommages structurels à l’élection. À l’instar du PS, son échec résulte principalement d’un effondrement interne qui rendait impossible de fonctionner pendant les élections et aussi en raison de certains choix tactiques extrêmement médiocres (MLP s’éloignant de l’extrême droite en créant un nazi réellement responsable du parti ou renoncer à ses idées de politique et d’économie seulement quelques jours avant le élections, car en reconnaissance qu’elles étaient idiotes). Mais la structure et la base du FN restent plus ou moins intactes et il leur sera relativement facile de se regrouper.

Et si Macron ne peut pas respecter ses promesses extravagantes, il est dans la meilleure position pour profiter de ses échecs.

Le centre et la droite, bien sûr, appartiennent à Macron et aux hommes d’ambition illimitée, mais des scrupules tout aussi limités qui lui ont courbé le genou dans l’espoir de profiter du pouvoir. Mais ce sont surtout des hommes affamés qui le poignardent dans le dos en un instant et d’autres qui sont du centre droit qui pourraient être attirés par un parti revitalisé de centre gauche.

Pour moi, la clé est de savoir si le Parti socialiste peut se reconstruire en tant que parti du centre gauche qui répond aux besoins de la classe moyenne et de ce qui est essentiellement son aile gauche dans le Front de gauche. Lors de la prochaine conférence du parti, l’adhésion devrait préciser qu’il veut revenir à être le parti du « socialisme du possible » et il ne tolérera plus les éléphants vieillissants du centre radical qui ont brûlé tout au sol.

Ainsi, le PS sera en mesure de se déplacer rapidement au fur et à mesure de l’émergence de Macron et des politiques extrêmement populaires et bénéfiques qui contribueront à revitaliser l’économie et la société en France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s