Sont nous dans un temps prérévolution?

Une exécution capitale, place de la Révolution. Pierre-Antoine Demachy. Copyright © Musée Carnavalet / Roger-Viollet

Événements en Grèce s’est aggravée aujourd’hui. J’ai beaucoup réfléchi ces derniers temps sur des événements qu’il et j’ai aussi pensé à différentes «occuper» les mouvements dans les États-Unis et L’Europe.  Je me pose sont tout simplement ce mouvement phénomène éphémère, destiné à s’estompent rapidement dans le néant ou sont-ils peut-être les signes et les présages de quelque chose d’un bouleversement plus large et plus profond social. Je vois que je ne suis pas la seule personne à qui de telles pensées ont eu lieu. En effet, sur son excellent blog politique français, Arthur Goldhammer soulève cette question et dirige l’attention sur un commentaire le plus intéressant par Jean-Clément Martin, qui est l’un des historiens de premier de la Révolution française.   Monsieur Martin considère la possibilité que nous soyons en une situation de «pré-Révolution ».

Je suis intéressé à cette possibilité, car ce serait peut-être lié à autre domaine de la politique sur lequel j’ai récemment pensé.  Je me demande pourquoi il n’a pas le changement révolutionnaire dans les pays industrialisés d’Europe et aux États-Unis.  Surement, par exemple, les conditions étaient mûres entre 1893 et 1897 à la fin « l’âge d’or »  aux États-Unis d’Amérique pour la révolution sanglante.  Vraiment, les conditions les deux ici et en Europe ont été caractérisé par Karl Marx et les autres.  La question est pourquoi ?

Comme je donne à cette question une certaine pensée, je commence à développer quelques idées. Ce sont des pensées rudimentaires et sont de peu de valeur, car ils sont très rugueux et informes au moment. Néanmoins, je vu l’entente sociale qui a commencée à émerger aux États-Unis avec la victoire du Republican William Mckinley, avant le début de l’Époque progressive. Les problèmes d’inégalité et de la colère à leur sujet ont été très profonds. La plupart des gens étaient très en colère, effrayés et prêts à envisager toutes les mesures nécessaires pour prendre le pouvoir des superriches et de créer une petite mesure de l’égalité sociale. Si jamais il y avait un moment pour une révolution sanglante ce fut le temps. Mais, il ne s’est pas produit. Pourquoi ?

Il y a sans doute beaucoup de raisons, mais vraiment un facteur très important a été l’entente sociale et informelle de l’époque progressiste qui traitent les griefs des deux la classe ouvrière et des classes moyennes de plus en plus.  En effet, les reformes désamorcent la colère des classes moyennes en reduisant considérablement la quantité les superriches pourrait voler à partir des classes moyennes.  Les reformes ont également réduit le degré de corruption rampante dans les classes politiques et juridiques.  En outre, il y avait un sentiment que « le système » serait plus équitable, plus généralement.

La colère et les plaintes de la classe ouvrière ont été également abordées.   Qu’est-ce qui fait pour le prolétariat ? Ils ont été liquidés en étant dans la petite bourgeoisie.  L’Occident ont vaincre le marxisme avec tout confort moderne, avec les vacances et toutes les choses gagnées pour les travailleurs par les syndicats de travailleurs.  Et aussi, très important, avec la promesse de justice sociale croissante et la possibilité de mobilité sociale vers le haut pour leurs enfants et les enfants de leurs enfants et ainsi de suite.

Alors, ce fut le pacte social qui a empêché la révolution à la fin de «l’âge dore » et qui a atteint (peut-être) les plus haut point en d’Europe occidentale et au Canada.  L’analyse des États-Unis est fondamentalement la même, mais il est à regretter que le filet de sécurité sociale là ne fût pas aussi complet.

Je ne suis pas le seul à remarquer que les réformes politiques, sociales et économiques sont en train de s’inverser et l’entente sociale s’est défaite. Les gains des travailleurs et des classes moyennes sont inversés de sorte qu’il n’y aura que deux classes. Le processus de l’époque progressive et la reforme est inversé et les travailleurs retournés aux prolétariats et la classe moyenne détruite et transformée en prolétariat.   C’est peut-être l’ironie ultime que l’avidité des superriches de l’argent et le pouvoir rend les conditions que Marx a dit les préalables pour la révolution qu’il prévoyait. Comme je suis un progressiste et pas un communiste, je dois considérer cet acte d’auto-destruction par les riches comme la plus grande tragédie

Ces héritiers des « barons voleurs » originaux me rappellent des grands fous de l’Ancien Régime, qui après avoir été remis au pouvoir procédant à se détruire eux-mêmes avec leurs insatiables et mesquines luxures de vengeance et leur incapacité de comprendre comment la Révolution a changé à jamais la France.  Comme dit Talleyrand : « ils n’ont rien appris, ni rien oublié ».  [1]

Nous sommes d’une manière ou d’un autre revenu à l’âge d’or ainsi nous pourrions combattre à nouveau les grandes batailles contre ceux que Theodore Roosevelt a appelé « les malfaiteurs d’une grande richesse ». La colère se renverse dans les rues. C’est le mouvement « occuper Wall Street »  aux États-Unis et en Espagne il y a  des « indignados ». Il y a Le Printemps arabe. Même à Paris, aussi. Peut-être ces protestataires peuvent conserver les réformes des époques progressives et d’après-guerre qui ont fait l’Occident une puissance économique et la source de la justice sociale et une meilleure vie pour beaucoup de gens. On ne peut qu’espérer.


[1] Bien que, en toute équité, le roi Juan Carlos, qui je pense soit le dernier des rois de la maison de Bourbon a été un excellent roi et sage pour l’Espagne. Sans doute, il a été un meilleur roi pour l’Espagne que les dirigeants élus de l’Espagne, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont été pour leur pays. Manifestement, les Européens n’ont pas choisi leurs dirigeants judicieusement. Il est une cruelle ironie que le président républicain de la France semble stupide et mesquin en comparaison avec un roi Bourbon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s