L’Occident a le pouvoir d’imposer des sanctions économiques dévastatrices sur l’invasion de la Crimée. Mais il faut d’abord surmonter sa propre cupidité et la corruption de le faire.

23 février 2014, Londres, Royaume-Uni. Ukrainiens et les partisans de la liberté et de la démocratie pour l'Ukraine protestent à Whitehall pour le gouvernement britannique pour geler les actifs de l'élite ukrainienne qui vivent ici, à Londres et à retenir les héros morts place de l'Indépendance à Kiev. © Ruth Whitworth /Demotix/Corbis
23 février 2014, Londres, Royaume-Uni. Ukrainiens et les partisans de la liberté et de la démocratie pour l’Ukraine protestent à Whitehall pour le gouvernement britannique pour geler les actifs de l’élite ukrainienne qui vivent ici, à Londres et à retenir les héros morts place de l’Indépendance à Kiev. © Ruth Whitworth /Demotix/Corbis

Il y a beaucoup de gens qui disent que l’Occident n’a pas d’influence sur la Russie. Ce n’est pas vraiment vrai. Les sanctions économiques sont une arme puissante pour l’Occident dans l’impasse de la Crimée, si nous avons la volonté de les utiliser. En effet, c’est l’une des rares situations dans lesquelles des sanctions bien ciblées peuvent imposer des conséquences dévastatrices. Débord, il nous faudrait la volonté nationale de surmonter l’opposition des banquiers corrompus et nos propres oligarques en herbe.

Pour commencer, pourquoi les sanctions contre les oligarques seront efficace? C’est simple. Les oligarques savent qu’ils ne peuvent pas garder leur richesse ou leur famille en Russie. La seule grande vérité dans un État mafieux comme la Russie est que la richesse est éphémère. Tout le monde et tout est toujours vulnérable dans un état de nature où un homme peut garder que ce qu’il peut défendre personnellement. Les oligarques savent que c’est la façon dont ils ont fait leur argent, ils ont pillé le fisc public et impitoyablement pillé le faible. C’est aussi pourquoi les oligarques gardent leurs familles en sécurité et leur richesse en garage dans l’Ouest.

La perspective d’être obligé de défendre leur argent et les familles à l’intérieur de l’état de la mafia russe leur fait figer le sang. Si l’Occident expulsait tous les Russes et interdisait à leurs enfants d’être éduqués en Occident, saisissait les comptes bancaires et l’immobilier d’oligarques russes et interdisait l’ appropriation par les Russes des actions, obligations, comptes bancaires et de la terre tandis que la Crimée est occupée, les sanctions seraient véritablement dévastatrices.

Comment commencer? C’est également très simple . Les banquiers et les élites de l’UE gagnent avec les gangsters russes . Dans un excellent article dans le magazine de l’opinion américaine, The New Republic, Oliver Bullough décrit les nombreuses manières dont les élites russes ont utilisé leur grande richesse de l’Europe corrompue et la Grande-Bretagne en particulier . Comme le fait remarquer Bullough : «Les riches Russes vivent partout l’Europe–la France, l’Espagne , l’Italie, Chypre et ils dépensent beaucoup d’argent . Si l’Europe veut punir Poutine, elle doit convaincre ses citoyens de renoncer à cet argent» (traduction par Google Translate).

La mesure dans laquelle la politique britannique a été l’esclave de l’intérêt de la Cité de Londres a été rendue explicite par le gouvernement Cameron au cours des négociations sur la réglementation large bancaire de l’UE . La même volonté de principes moraux subordonnés est exposée dans la crise actuelle en Ukraine . Un document secret a été divulgué à son insu par un haut fonctionnaire du gouvernement lors d’une réunion du Conseil de sécurité nationale personnellement convoquée par Cameron. Le document dit que la Grande-Bretagne «ne devrait pas soutenir , pour l’instant, des sanctions commerciales…ou fermer le centre financier de Londres pour de Russes» (Traduction de l’anglais par moi) .

Alors maintenant vous savez le véritable cœur sans pitié des méchants Conservateurs qui sont toujours prêts pour le shilling, et les oligarques russes ont beaucoup de shillings.

Hollande se fiche de tout comme de l’an 40 !

Corbis 42 34096844
Affiche électorale du président candidat François Hollande à Strasbourg 27 Avril 2012 (© Francis Dean/Corbis)

Arthur Goldhammer fait des remarques sur le visite très curieuse de Peter Hartz (l’architecte des réformes Hartz en Allemagne, que certains créditent pour une forte performance économique de l’Allemagne) avec François Hollande à L’Élysée.  Alors, L’Élysée nie que Hartz est un «conseiller» de Hollande, mais admet que le président ne le rencontre « à la demande de Hartz. »  En tout cas, la rencontre avec Peter Hartz soulève un certain nombre de points sur le «pacte de responsabilité » que je pense sont dignes de mention.

Tout d’abord, la participation de Peter Hartz évoque une différence critique déjà présente entre les « réformes Hartz » de l’Allemagne et le « pacte de responsabilité » de Hollande de France. Je tiens à faire remarquer que, bien que les réformes économiques allemandes représentent sans aucun doute pour certains la prospérité actuelle de ce pays, le consensus et de compromis qui sont des éléments essentiels de ces réformes ne sont nulle part pour être trouvées dans la proposition de Hollande. Notez que Hollande n’a pas dit que si les patrons acceptent de faire ceci ou cela, je vais demander aux ouvriers et aux classes moyennes qu’ils acceptent tel ou tel en retour. Au contraire, il a commencé par dire qu’il donnerait aux patrons des allégements fiscaux, des subventions et des incitations tout apparemment sans rien demander d’eux en retour. Seuls les ouvriers et les classes moyennes seront appelés à se sacrifier pour le bien commun et toutes les négociations futures seront donc à quel point un sacrifice sera exigé que Hollande a laissé entendre qu’ils ne recevront rien du pacte de responsabilité, sauf les avantages des petites miettes.  Ce n’est pas un pacte de responsabilité. Il s’agit d’une commande que tout le monde sauf les ploutocrates et la classe politique doit se laisser sur son épée. Encore plus étonnant, c’est que c’est la proposition du président du Parti socialiste.

Deuxièmement,  pourquoi devrions-nous nous inquiéter de ces réformes maintenant ?  Pour être sûrs, ceux-ci pourraient être d’excellents politiques dans l’abstrait, peut-être même des choses que la France peut souhaiter en effet d’adopter à un moment donné dans l’avenir . Les propositions de Hollande sont , cependant, une des réponses complètement folles à la crise économique actuelle . Nous sommes au milieu d’une dépression. Nous souffrons d’ un manque aigu de la demande. Le FMI vient avertir que l’Europe est en danger d’entrer dans une spirale déflationniste ! Le bon sens voudrait une immédiate, relance massive et non l’austérité.

Sérieusement, est-ce vraiment le meilleur moment dans le temps pour résoudre les problèmes à long terme de l’économie française ? La France est aujourd’hui au milieu d’une crise économique qui rivalise et on dirait qui va bientôt dépasser la Grande Dépression des années 1930 . Tant de gens sont au chômage, l’économie se développe en spirales vers le bas, le tissu social de l’Europe est en train de démêler et les vieux démons sont réveillés. Ne devrions-nous pas répondre à ces besoins immédiats tout de suite?

Oui, c’est vrai que la France a des problèmes économiques à long terme, mais il est également clair que le «pacte de responsabilité » n’aura aucun effet sur les problèmes auxquels nous sommes confrontés depuis de nombreuses années. Ce qui est nécessaire à l’heure actuelle est de stimuler la croissance économique et offrir à la population l’espoir d’un meilleur avenir. En outre, ce qui doit être fait maintenant pour sauver la France du désastre économique et social n’exclut pas les réformes à venir le long des lignes des réformes Hartz après que nous sommes sortis de cette dépression.  Comme Douglas Elmendorf, le directeur du Bureau du budget du Congrès américain, a observé: «Il n’y a pas de contradiction intrinsèque entre des mesures de relance budgétaire supplémentaires aujourd’hui, alors que le taux de chômage est élevé et de nombreux usines et bureaux sont sous-utilisés, et en imposant des restrictions budgétaires plusieurs années à partir de maintenant, lorsque la production et l’emploi seront probablement près de leur potentiel».

Encore une fois, pourquoi maintenant? Hollande est comme un homme dont la réponse à voir que sa maison est en feu est d’élaborer des plans pour remodeler au lieu de lutter contre le feu. Il traite du bien-fondé d’ajouter un autre étage, les avantages d’une cuisine moderne et s’il doit économiser en ayant ses enfants partager une chambre. Mais il ne fait rien pour éteindre le feu. Rien. C’est une réponse folle pour un feu de maison, indépendamment de l’intérêt à long terme de la rénovation proposée.

Pierre Moscovici est le Georges Brassens de novlangue.

Corbis 42 52994253

 

Une performance remarquable.  Voilà le visage du nouveau Versailles.  C’est une interview étonnante réalisée entièrement en novlangue.  L’effet est gâché légèrement par son manque de conscience de soi en mentionnant qu’il venait de rentrer de discussions sur la nécessité d’infliger plus d’austérité sur la paysannerie même temps que s’assoit à son déjeuner élégant d’agneau et de mousse au chocolat dans son élégante salle à manger privée donnant sur la Seine. Pas de bière ni de sandwichs sur un banc de parc pour lui!

 

Dans le nouveau Parti socialiste de Hollande, le bon socialiste est celui qui n’a pas honte de se déplacer en limousine et de dîner avec élégance avec la haute cuisine et de se mêler aux superriches tout en discutant de la nécessité d’imposer plus d’austérité sur les paysans. Mais ce n’est que naturel, car dans le nouveau « Parti Socialiste » on parle des mêmes mots, mais leur on attribue leur signification opposée. 

 

Dans le nouveau PS pour être un « bon socialiste » est contraire à l’état de bien-être social. Pour être un « bon socialiste » est de favoriser l’austérité et de la souffrance par le peuple pour améliorer la richesse des ploutocrates. Pour être un « bon socialiste » est de favoriser les réductions d’impôts pour les riches au détriment de la sécurité de la retraite pour les personnes. Le haut est en bas, le bas est en haut et la novlangue est le dernier cri du nouveau Versailles.

 

Vraiment, Moscovici le visage du nouveau parti français « socialiste » « L’Homme de Davos » est maintenant la nouvelle définition du socialisme. 


« Davos Man » verra le monde brûler avant de céder un pouce au peuple

 

27 janvier 2010, Thessalonique, Grèce --- policiers antiémeutes signalent l'autre dans la fumée des gaz lacrymogènes lors d'une manifestation anti-gouvernement à Thessalonique le 5 septembre 2009 (© GRIGORIS SIAMIDIS / Reuters)
27 janvier 2010, Thessalonique, Grèce — policiers antiémeutes signalent l’autre dans la fumée des gaz lacrymogènes lors d’une manifestation anti-gouvernement à Thessalonique le 5 septembre 2009 (© GRIGORIS SIAMIDIS / Reuters)

Pauvre homme veut être riche, riche homme veut être roi et un roi n’est pas satisfait jusqu’à ce qu’il règne tout.

Bruce Springsteen, Badlands (1978)

 

Art Goldhammer attire l’attention sur certains nouveaux sondages très alarmants sur la situation politique en France. Par coïncidence, les sondages coïncident avec la réunion annuelle de ploutocrates et oligarques qui se plaisent en gaspillant l’argent des autres dans l’opulence de Davos, en Suisse. Chaque année, nous voyons que ces élites mondiales sont de plus en plus hors de contact avec le peuple.  Je me demande si ces sondages, qui touchent à des questions qui sont devenues des thèmes réguliers sur ce blog, entraîne « Davos Man » de reconsidérer le cours périlleux qu’il a suivi.  Quant à moi, je ne vois aucune raison d’espérer que la tendance de Davos Man à ne pas être conscients du sort des simples mortels se faiblira de sitôt, et certainement pas avant que l’Europe et l’Amérique soient en flammes.

Vraiment ce que je pense que nous voyons reflétés dans ces sondages sont les mêmes pressions pour des réformes économiques et politiques que nous avons vu construire dans le passé, par exemple, juste avant à l’époque progressiste aux États-Unis et de l’époque de la Réforme en Angleterre.  Voici des exemples des élites qui font des compromis à bon escient et parviennent à un consensus avec le peuple pour dissiper les pressions révolutionnaires qui menaçaient de déchirer leurs sociétés de l’intérieur. Les révolutions sanglantes en France et en Russie, en revanche, sont des exemples de ce qui peut arriver quand les élites sont intransigeantes et poursuivent des politiques dangereuses.

Apparemment, « Davos Man» est allègrement sans se soucier du risque que la société européenne soit dans une période prérévolutionnaire parce qu’il croit évidemment qu’il régnera suprême dans la contre-utopie Hobbesien qui serait sûrement suivi à l’effondrement de l’ état ​​de bien-être social. Peut-être, mais encore une fois , peut-être de « Davos homme » devrait être dégrisé en réfléchissant sur les rivières de sang qui ont emporté la noblesse française et russe qui se croyait  invincible.

Je pense que la montée de l’ État-providence était, en quelque sorte, quelque chose d’une alliance entre les élites et le peuple tout comme l’alliance de Dieu avec Noé (« Dieu a donné á Noé le signe de l’arc-en-ciel, pas plus d’eau le feu la prochaine fois » ).  En effet, l’Europe et l’Amérique ont évité les révolutions prévues par Karl Marx en acceptant de modérer les pires excès du laissez-faire par la réglementation et la hausse des syndicats et, etc.

Essentiellement, ils ont tourné le prolétariat dans la petite bourgeoisie, les classes moyennes ont augmenté de manière significative , aussi, en particulier dans l’ère post – Seconde Guerre mondiale.  L’État-providence était né en Europe et le monde entier en était mieux.

« Davos homme » pourrait vouloir réfléchir à deux fois avant de renoncer à cette alliance avec le peuple. Donnez-nous un pouce. N’emportez pas tout ce que nous avons acquis depuis la fin de la guerre : ensuite le feu.

François Hollande est le plus grand putain d’idiot dans le monde!

president-1405062-jpg_1371508

Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire.

François Hollande – Débat télévisé simultané sur France 2, BFMTV, i-Télé, LCI, France 24, LCP, Public Sénat et France 3, RTL, Europe 1, France Inter, France Info et RFI – 2 mai 2012

Mon Dieu!  L’appartement de la mafia corse. Le scooter.  Quel est le problème avec cet homme? Comment François Hollande peut le faire dans la foulée de l’affaire DSK? Il doit être le plus grand abruti en France.  Peut-être dans le monde.  Sans doute !

Ce car le PS a erré dans le désert politique aussi longtemps que le perpétuel « deuxième partie » qu’ils ont perdu tout sens de jugement politique et de retenue personnelle? Qu’il a cessé d’être sur les croyances politiques, car ils vivent tous ensemble dans « le Nouveau Versailles » et le privilège de prendre tout ce qui est là pour la prise?

Comme je le dis, je ne m’attends pas à des politiciens vivant comme des moines et les Français ont toujours été intelligents sur la vie personnelle de leurs dirigeants politiques, mais c’est pousser le bouchon trop loin.

Le PS doit se regarder et faire quelques changements si jamais il s’attend à regagner la confiance du peuple français. Est-il possible pour le PS d’évincer Hollande et de mettre quelqu’un d’autre? Quelqu’un d’autre? N’importe qui.

MISE À JOUR: Après avoir vu la conférence de presse que le chef du Parti socialiste lui-même décrit comme un « social-démocrate », je vous propose ce commentaire. Au moins Hollande est conforme. Il traite le peuple de gauche de la même façon dont il traite sa petite amie. Ils auront peut-être une certaine sympathie pour Valérie Trierweiler maintenant qu’ils ont cette expérience partagée.

 

Valérie Trierweiler hospitalisée!

Valérie Trierweiler© OLIVIER DOULIERY / POOL/epa/Corbis
Valérie Trierweiler  © OLIVIER DOULIERY / POOL/epa/Corbis

C’est tout simplement incompréhensible ! Encore une fois, la vie personnelle tumultueuse de Hollande met en péril sa présidence. Cet imbécile irresponsable n’a rien appris?

 

En temps normal, ces amours de Hollande devraient être une préoccupation seulement pour les personnes concernées. Mais la vie personnelle turbulente de Hollande lui-même (et son parti) a endommagé très mal au début de sa présidence. En effet, son incapacité à mettre de l’ordre dans sa vie personnelle est devenue une métaphore largement acceptée et très dommageable pour son incapacité à mettre de l’ordre dans son propre gouvernement à un moment de péril extrême de la république. C’est précisément à cause de cette histoire et les préoccupations soulevées par elle sur son aptitude en tant que président dont il ne bénéficie plus le luxe d’être en mesure d’avoir ces amours.

 

Qui plus est, tout comme ses prédécesseurs ont réussi leurs présidences mieux, ils ont également réussi leurs aventures amoureuses de meilleure qualité et plus discrètement. Cela donne une mauvaise image de Hollande en tant que personne et en tant que leader politique qu’il ne pouvait pas se contrôler. Après tout, il quittera ses fonctions en 2017 et pourtant il ne pouvait pas le garder dans son pantalon jusque-là, même avec tout ce qui est en jeu pour son parti et son pays dans la crise actuelle? L’homme est un imbécile politique qui devient sourd.

 

Je tiens également à faire une brève remarque personnelle. Je suis un écrivain de la politique et de l’économie et du droit. La conduite de Hollande comme un homme est au-delà de ma compétence en tant que commentateur politique , donc je vais avoir peu à dire à ce sujet sur ce blog. Je ne suis pas moraliste et je crois que les mariages des gens et leurs relations sont leurs propres affaires. Une fois, j’ai dit que je ne m’attends pas à des politiciens vivants comme des moines et je maintiens ces mots.

 

Néanmoins, je fais ce commentaire à propos de la conduite de Hollande comme un homme : Valérie Trierweiler est un être humain et apparemment très fragile. Je n’avais aucune idée de cela, mais sûrement sa fragilité ne pouvait pas avoir échappé à l’attention de son amant et compagnon? Mais même pour ceux qui n’ont pas de relation avec Trierweiler, son malaise avec son rôle de première dame a toujours été évident. Elle a souvent semblé vulnérable et mal à l’aise parce qu’elle et Hollande ne sont pas officiellement mariés et donc elle était « dame de première » que par tolérance.

 

On aurait pu penser que, dans les circonstances, que Hollande aurait été très sensible, et même de protection de son amant, en particulier en ce qui concerne les points de vulnérabilité que j’ai mentionnés. Au lieu de cela, il l’a miné publiquement dans la plus cruelle manière, la plus humiliante imaginable. La dureté de ce rustre est au-delà de la croyance.  Sa conduite comme un homme a été répréhensible. Il est un goujat de la pire espèce .

 

Ce serait un bon moment pour commencer à paniquer.

Marine Le Pen prononce un discours lors d’un rassemblement politique à Marseille, le 4 Mars, 2012 (© 2013 CorbisCorporation)

C’est sûrement un développement terrifiant. Ce mouvement par le FN est plus qu’un blip . Les sondages ont été constants et il y a eu beaucoup d’histoires dans Le Point et Marianne sur les électeurs PS qui se rallient au FN parce que ceux-ci semblaient le seul espoir de changement. C’est devenu un thème constant même dans la presse de gauche

Le FN a repris bon nombre des causes abandonnées par la gauche comme les droits des travailleurs et la protection de l’état de la sécurité sociale qui favorise les classes moyennes et même la souche particulière de nationalisme qui a infusé la gauche de l’époque révolutionnaire. Seul le FN parle maintenant des problèmes de l’intégration européenne (notamment l’immigration et l’euro). Ironie du sort, le FN a réussi à coopter une grande partie de la rhétorique de la gauche dans son appel avec succès aux travailleurs et aux populations moyennes de la France, alors même que le PS a adopté la langue et les politiques du centre droit .

Pour être clair , je ne pense pas que le FN soit sincère dans ses expressions d’intérêt pour la vie des Français ordinaires. Je pense qu’ils sont comme le loup dans la bergerie et je crains profondément leur agenda caché du fascisme. Ce n’est pas le PS ou le Front Gauche qui parlent et essayent de répondre aux préoccupations que les électeurs français ont exprimées au sujet de l’UE, sur la mondialisation et sur la marginalisation française en Europe.

Le PS est muet au sujet de la destruction économique terrible causée par l’austérité et l’euro. Le PS est muet sur les difficultés d’intégration européenne qui sont ignorés parce qu’ils n’affectent pas les financiers ou les résidents confortables de Saint- Germain-des-Prés. Le PS est silencieux car il devient de plus en plus le parti de la finance qui se soucie plus de l’ordre du jour traditionnel de la gauche que des préoccupations de la finance .

Pour ma part, je pense que le PS et la gauche ont généralement besoin de se réveiller et de cesser d’attendre que la liquidation les sauve. Il est temps pour la gauche d’arrêter de ramper aux pieds de la finance et de reconnaître les soucis qui régissent la vie de la plupart des Français. Oui, il y a un besoin pour une nouvelle réflexion sur la gauche mais il est également nécessaire d’apprécier ce qui a été réalisé par la gauche depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et une volonté renouvelée par les politiciens de gauche de se lever et se battre pour les intérêts de la classe ouvrière et les classes moyennes, aussi.