Est-ce un piège d’or ou d’une occasion en or?

Arthur Goldhammer fait un lien à une entrevue avec François Baroin de l’UMP dans Le Monde où il argue du fait que le PS a été emprisonnée par « la règle d’or ». Le raisonnement de Baroin (comme récapitulé par Goldhammer) est que parce que la gauche (qui commande maintenant le sénat) sera forcée de voter sur les amendements proposés de budget équilibré à le constitution. Il est clair Baroin pense que Sarkozy est le dans le siège de conducteurs—comme on dit—parce que l’un ou l’autre dans le PS partagera la responsabilité de ce qui est sûr d’être une action massivement impopulaire ou, l’accord avec l’Allemagne échouera, donc Sarkozy peut blâmer n’importe quelle conséquence défavorable sur la tactique d’obstruction du PS.  Mais, je pense que Baroin a pu avoir surestimé la position de l’UMP. Oui, Sakozy se sent probablement assez suffisant en ce moment parce que la gauche est confrontée à un choix entre deux extrémités également inacceptables. Mais je pense également que la proposition de Merkel-Sarkozy est à la fois une ouverture et un danger pour Hollande. Je suis d’accord avec le point de M. Goldhammer’s que c’est le moment pour que Hollande montre aux électeurs de la France sa puissance (s’il se peut qu’il en a).

J’irais plus loin : Hollande doit indiquer que c’était mal que les intérêts des travailleurs et de la classe moyenne ont été ignorés quand Sarkozy et Merkel « ont négocié » au sujet de l’avenir de l’Europe.

Et pourquoi en étaient-ils exclus : parce que l’UMP ne s’inquiète pas vraiment de ces groupes.  Je crois qu’il serait légitime de dire que l’UMP est maintenant le parti des banquiers, des oligarques et des Eurocrates sans visage de Bruxelles, et cetera.   C’est le PS qui représentera les travailleurs et les classes moyennes. Hollande doit expliquer que, naturellement, le PS veut sauver l’Europe, mais pas au prix de trahir les travailleurs et pas si elle signifie détruire les classes moyennes.

Laissez Sarkozy représenter les banquiers, les technocrates et les Allemands. Le PS représentera les travailleurs et la classe moyenne de la France contre les banquiers, contre Bruxelles et contre l’Allemagne. C’est ce que je pense qu’il faut dire maintenant s’il est d’avoir le moindre espoir de gagner.

Cela pourrait être son moment déterminant, la chance d’une vie. Comme on dit en Amérique « Il a besoin d’aller grand ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s