Discussion des article « Laïcité : Elevez le débat ! » Par Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche

Dans son article être publié dans L’Express, M. Baylet fait valoir qu’il n’y pas besoin pour un nouveau débat sur le rôle  de laïcité dans la société française, voire s’il existe une telle chose comme un français d’identifier (et, le cas échéant, ce que cela signifie d’être français).  Pourtant, il n’est pas clair comment il parvient à cette conclusion et il offre peu d’argument dans le support.

D’une certaine façon,  naturellement,  je suis d’accord avec lui fonder moins sur son argument et en plus sur ma politique et ma compréhension de l’histoire sanglante de religion en France et en Angleterre.  En outre, il faut préciser que les principes de laïcité (à savoir, la liberté de conscience, séparation de  l’église et de l’État et le respect égal pour toutes les religions) sont bien connus de tous les français et ont large soutien, comme en témoignent les nombreux sondages d’opinion.  Pourquoi alors devons-nous le débat quelle chose tous les Français qui sont déjà engagés.  Et pourquoi devrait-on permettre que le débat soit mené par ceux de droite qui ne sont pas fidèle attaché aux principes de la laïcité ?

De toute évidence, les leaders que ceux de droite qui proposent ce débat est largement faux amis de laïcité avec des intentions cachées.  Sur le site « French Politics », M. Goldhammer citer à ce commentaire par Jean Baubérot qui je penser est très sage « Quand il y a usage inflationniste du terme laïcité, c’est toujours pour masquer autre chose.  A la fin du 19e et au début 20e siècle, c’étaient les partisans d’Émile combes qui s’en servaient pour combattre le catholicisme et pourchasser les congrégationalistes.  De même aujourd’hui, ceux qui veulent renouer avec cette laïcité de combat utilisent le mot comme un terme politiquement correct pour habiller leur agressivité envers l’islam ».

Je ne dirais pas plus à ce point l’exception, au risque de rouvrir de vieilles blessures, d’appeler l’attention sur le rôle important accordé à la religion par Vichy en indiquant les points de vue réels de l’extrême droite sur cette question. Cette histoire ensemble avec leur délectation l’extrême droite cherche à narguer et à humilier musulmans parle haut et fort de leurs vrais motifs.  Je me souviens bien les incidents racistes et antisémite avec la SDF et leur « soupe au cochon » dans les quartiers musulmans à Nice et à Paris.  Je dirais aussi que, de mon côté, ce n’était un acte de charité Chrétienne pour offrir seulement du vin et le porc aux musulmans affame dans un quartier principalement musulman.

Quant à Président Sarkozy, le moins dit le meilleur. Sa défense de laïcité semble moins un moyen de défense de la laïcité à un stratagème opportunistes piquer la vedette du FN et d’exploiter la peur que la culture française fileenvahie par des immigrés musulmans.  Je n’oublie pas que, pendant la visite du Pape Benoît en septembre 2008, il a exhorté la France à reconsidérer sa stricte séparation de l’église et l’État et de permettre aux religieux « valeurs » d’influencer la vie publique.  Il n’est pas un grand croyant dans la laïcité

En particulier, il est étrange pour un défenseur de la loi de 1905 de faire une telle remarque dans un aspect avec le pape.  Je dois faire remarquer que un objectif important de la loi de 1905 a été  de construire un mur solide contre l’influence, voire la domination, de l’église catholique dans les affaires publiques de la France.  Comme l’a dit très bien par Patrick Weil (de Centre d’Histoire Sociale du 20e siècle-université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : « Il a été  une victoire pour la majorité des citoyens français éduqués dans la foi catholique, mais qui voulait l’Église catholique à mettre dans son place, de l’éducation publique et de l’influence du public. » (M. Weil a écrit en anglais.  La responsabilité pour des erreurs de traduction est à moi).

Mais il est également vrai que confusion dans le article de M. Baylet refléter le fait que la gauche est elle-même divisée sur le multiculturalisme.  Il y a certains à gauche qui le défendent-la fortement.  Mais aussi, il y a beaucoup qui sont dérangés par le militantisme et intolérance et le caractère intrusif de l’islam dans les états libéraux comme la France, le Danemark et le Royaume-Uni.   Je suis moi-même plus en plus dans ce camp. J’avoue que j’hésite à plus fermement opposes à l’intrusion de l’Islam parce que je ne veux pas m’associer même-moi avec l’extrême-droite ou dire quelque chose qu’ils pourraient mal interpréter à leur avantage et aussi parce que j’ai peur de leurs intentions cachées.  C’est cette peur qui, je crois me tient et les autres de parler plus fortement le soutien des valeurs libérales que je crois être menacée par la croissance de l’Islam militant dans ces états libéraux.

Je ne sais pas encore assez sur la société française et l’histoire pour déclarer quelle façon est éclairée pour la France.  Je ne parle que moi-même et en termes généraux et non spécifiques à la France. Mais je sais que quelque chose de la période de la Révolution française et aussi de l’histoire des conflits religieux sanglants en Angleterre et en Europe en général.   Je suis fort dans ma conviction que le rôle dominant de la religion est incompatible avec l’état libéral et ne peut déboucher sur conflit que chaque religion batailles pour la suprématie.  Ainsi, la séparation de l’église et de l’état doit rester inviolable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s