Est-ce la fin pour Sarkozy ?

© Chappatte - http://www.globecartoon.com/dessin

Wow ! Le nouvel Observateur confirme le reportage dans Le Parisien.   C’est vrai : Jacques Chirac votera pour François Hollande. L’importance est inestimable. Chriac est un très adroit praticien des arts sombres de la politique. Il ne le ferait pas sauf il était convaincu absolument que Sarkozy est fini. Je dois donc conclure que selon toute vraisemblance Sarkozy est en effet fini.

Je suis absolument abasourdi. C’est sans doute la plus grande histoire de la campagne. Non, plus que cela, ce mouvement par Chirac a le potentiel pour mettre fin à la campagne.  Cela pourrait signifier qu’il y aura plus de défections de l’UMP — avec les autres orientés à droite des éléments qui reviennent au FN et d’autres du centre peut-être de faire défection à Bayrou. Cela peut maintenant être une lutte pour Sarkozy, même pour atteindre le deuxième tour. Il sera presque certainement être  écrasé au second tour contre Hollande.  Une superbe analyse du contexte et des implications par Arun Kapil peuvent être trouvées ici.

Peut-être qu’il est vraiment temps pour Valérie Trierweiler de commencer à réfléchir aux nouveaux rideaux pour l’Élysée.  C’est simplement étonnant !

Est-ce vraiment le bon siège pour la campagne électorale d’un socialiste?

 

59, avenue de Ségur dans le VIIe arrondissement de Paris, le QG de campagne de François Hollande | Capture d'écran Google Maps

Je connais que dans le passé, j’ai été très critique de Hollande et de ses qualités en tant que candidat en campagne électorale.  C’est vrai que je pense qu’il a fait un mauvais départ de sa campagne.  En particulier, j’ai toujours peur de son incapacité à atteindre les classes moyennes et les travailleurs. Mais les électeurs du Parti socialiste ne doivent plus s’inquiéter!

Eh bien, c’est avec plaisir que je vous dis qu’il a choisi pour son siège de campagne un bâtiment modeste dans un bon quartier de classe moyenne de Paris.

Peut-être que le maire de son arrondissement pourrait même visiter ce nouveau siège pour l’accueillir et lui offrir d’aimables paroles d’encouragement dans sa lutte contre l’UMP ?

L’affaire DSK se termine avec un gémissement pas de grand finale

© Chappatte - http://www.globecartoon.com/dessin

Je pense que l’affaire DSK tire à sa fin.  Il semblerait que nous avons ni de grande dénonciation ni de dénouement heureux.  Il est fini non pas avec un « big bang » mais avec un gémissement comme l’affaire retombée disparaît dans néant.

DSK n’a pas d’avenir en politique.  Rien. La façon dont les gens voit en lui a beaucoup changé.  Il ne commande pas le même respect qu’auparavant.  S’il a une place dans la vie politique, il va sûrement être considérablement réduit.  Certainement, il ne sera jamais le président.

Il y a deux raisons à cela : c’est l’affichage ostentatoire de la richesse de sa femme et ses relations avec les femmes.  Je sais beaucoup de gens s’offenser par son ostentatoire mode de vie.  Mais je ne suis pas offensé.  L’idée que ceux qui parlent en faveur d’une société plus juste sans avoir d’abord accepté de vivre dans la pauvreté sont hypocrites est absurde : il est de propagande par ceux qui sont avides de riches qui ne veulent pas payer sa part.

Ces personnes disent que seulement si on ne mange rien sauf de pain rassis, ne boire que des plus rudes de vin ordinaire et porter un robe de bure et cendres en public pour de défendre l’État social.  Mais cet un faux dilemme créer donne une fine couche de respectabilité à la égoïsme des riches qui veulent une excuse pour leur cupidité.  Qu’importe que s’il est tourné en ridicule comme une «limousine libérale » lorsque ce sont les politiques adoptées et les résultants et les résultants de ces politiques qui comptent ? Je me suis bien vivre et volontiers monter dans une limousine, si seulement j’avais l’argent.

Il ne s’agit pas la charité ou le sacrifice de l’individuelle.  C’est le genre de société dans laquelle nous voulons vivre.  Il s’agit de savoir si et comment nous devrions nous organiser pour agir collectivement pour le bien commun et construire une vie décente pour tous.

Il n’est pas le sexe ou le était de leur mariage.  Tout à fait, DSK admirer une belle femme.  Tous les hommes adorent et veulent de belles femmes. Il est naturel.  Pour moi, la limite pour de telles activités est fixée par l’état de mariage.  Mais peut-être pas pour lui.  Qui suis-je pour juger de leur mariage ?  Il est pour Anne Sinclair juger par elle-même : elle n’est pas l’affaire de personne d’autre.

Les Françaises n’exiger pas leurs chefs est moines. Certaines questions d’ordre privé semblent être comprises comme n’ayant aucune incidence sur ses fonctions en tant que leader politique. Et pourtant,  il y a quelques choses sordides concernant les rapports sexuels occasionnels avec commercialement achetés femmes qui est troublant.

Certainement, les Français n’ont jamais exigé de leurs dirigeants politiques à être ascètes.  Pourtant, je dois parle encore,  Il y a quelque chose sur de style de vie dissolue de DSK avec les femmes commercialement achetées, les affirmations de son pouvoir reluquer comme il parle grossièrement aux femmes ou touché leur quand elles ne veulent pas être touché qui offense.  Il ne devrait pas être nécessaire d’avertir les femmes contre la solitude dans un ascenseur avec un futur président de la France.

Cette affaire lui jette comme un bouffon à la manière de Silvio Berlusconi.  Comme je le dis,  la dignité de la France n’exige pas que son président vivre comme un moine mais il n’y a pas de place dans le Élysée Palace  pour des « bunga bunga » parties, que ce soit bien clair!

Villepin candidat à la présidentielle pour « défendre une certaine idée de la France ».

Le Monde: « Dominique de Villepin, ancien premier ministre, a annoncé dimanche soir, sur TF1, qu’il avait décidé d’être candidat à l’élection présidentielle pour “défendre une certaine idée de la France” ». Quelle phrase merveilleuse ? À la fois si vide et pourtant si riche et pleine de sens.

Pourquoi a-t-il déclaré sa candidature et quelle est la signification de la phrase « défendre une certaine idée de la France ?» Voici une hypothèse fondée sur la connaissance des faits très limitée : Je spécule qu’il va attaquer Sarkozy à la fois du centre droit et du centre gauche au même moment. Il va attaquer les mesures d’austérité comme des idées insensés et comme étant désastreuses pour l’économie, Il va défendre le système de protection sociale français et il attaque Sarkozy en tant que trahir les valeurs françaises et les traditions, ce qui pourrait être une manière à peine voilée de faire valoir que l’accord récent a cédé à la souveraineté française et trop d’influence dans à l’Allemagne l’Europe. C’est l’argumentation que j’ai demandée pour la Hollande et, si je ne lis pas trop dans la phrase, il se pourrait que Villepin voie une ouverture similaire. Il est certainement vrai que Sarkozy est passé du statut de la partenaire égal avec Merkel à être un partenaire junior, maintenant un peu plus d’un porte-parole qui explique ses décisions lors de conférences de presse.

Néanmoins, Villepin n’est pas connu comme un militant politique et, en effet, est considéré par beaucoup comme un peu l’oreille politique, il est donc difficile d’évaluer comment intelligemment son entrée dans la course aux présidentielles changera les choses. Pourtant, il ne peut pas être considéré comme de bonnes nouvelles par Sarkozy.

(Tant que je suis sur le thème des politiciens qui ne sont pas des militants dynamiques, j’ajouterais qu’il est difficile de connaître ce que cela signifie pour la campagne de Hollande depuis qu’il a apparemment décidé de ne pas faire campagne jusqu’à ce qui au deuxième tour, si c’est le cas).

Est-ce un piège d’or ou d’une occasion en or?

Arthur Goldhammer fait un lien à une entrevue avec François Baroin de l’UMP dans Le Monde où il argue du fait que le PS a été emprisonnée par « la règle d’or ». Le raisonnement de Baroin (comme récapitulé par Goldhammer) est que parce que la gauche (qui commande maintenant le sénat) sera forcée de voter sur les amendements proposés de budget équilibré à le constitution. Il est clair Baroin pense que Sarkozy est le dans le siège de conducteurs—comme on dit—parce que l’un ou l’autre dans le PS partagera la responsabilité de ce qui est sûr d’être une action massivement impopulaire ou, l’accord avec l’Allemagne échouera, donc Sarkozy peut blâmer n’importe quelle conséquence défavorable sur la tactique d’obstruction du PS.  Mais, je pense que Baroin a pu avoir surestimé la position de l’UMP. Oui, Sakozy se sent probablement assez suffisant en ce moment parce que la gauche est confrontée à un choix entre deux extrémités également inacceptables. Mais je pense également que la proposition de Merkel-Sarkozy est à la fois une ouverture et un danger pour Hollande. Je suis d’accord avec le point de M. Goldhammer’s que c’est le moment pour que Hollande montre aux électeurs de la France sa puissance (s’il se peut qu’il en a).

J’irais plus loin : Hollande doit indiquer que c’était mal que les intérêts des travailleurs et de la classe moyenne ont été ignorés quand Sarkozy et Merkel « ont négocié » au sujet de l’avenir de l’Europe.

Et pourquoi en étaient-ils exclus : parce que l’UMP ne s’inquiète pas vraiment de ces groupes.  Je crois qu’il serait légitime de dire que l’UMP est maintenant le parti des banquiers, des oligarques et des Eurocrates sans visage de Bruxelles, et cetera.   C’est le PS qui représentera les travailleurs et les classes moyennes. Hollande doit expliquer que, naturellement, le PS veut sauver l’Europe, mais pas au prix de trahir les travailleurs et pas si elle signifie détruire les classes moyennes.

Laissez Sarkozy représenter les banquiers, les technocrates et les Allemands. Le PS représentera les travailleurs et la classe moyenne de la France contre les banquiers, contre Bruxelles et contre l’Allemagne. C’est ce que je pense qu’il faut dire maintenant s’il est d’avoir le moindre espoir de gagner.

Cela pourrait être son moment déterminant, la chance d’une vie. Comme on dit en Amérique « Il a besoin d’aller grand ! »

Hollande se déplace vers le centre

Sur son excellent blog, Arthur Goldhammer fait un lien vers un article intéressant dans Le Monde ce qui suggère que Hollande se déplace vers le centre:

M. Hollande suivait alors une position isolée et risquée au sein du PS, où la perspective d’une alliance avec le centre avait été massivement condamnée lors du congrès de Reims, en novembre 2008. Le député de Corrèze était alors convaincu que la main tendue de Ségolène Royal en direction du centriste, entre les deux tours de la présidentielle de 2007, n’avait pas abouti car elle était survenue trop tard, et avait le tort de « renvoyer aux combinaisons, aux débauchages de dernière minute ».

Et il cite d’après Mélenchon de suggérer que ce geste est le divorce par Hollande de la gauche:

Plus radical, le candidat du Front de gauche à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, a notamment estimé sur France Inter, mardi 29 novembre, que « le trait d’union que veut faire François Hollande avec François Bayrou aboutit à un divorce avec la gauche », assurant de nouveau que lui et ses alliés communistes » n’iron[t] pas dans quelque gouvernement que ce soit avec les centristes car le programme de François Bayrou n’a rien à voir avec la gauche »

Qu’est-ce que cela signifie?  Quant à moi, je pense que l’analyse de Mélenchon a probablement raison.   Je pense aussi que Hollande fait une erreur de tactique.  Je pense qu’il y a des dangers pour Hollande à tendre la main à Bayrou et à ses partisans au début.  Bayrou semble être un candidat bien mieux que Hollande. Bayrou est beaucoup plus habile à faire appel aux électeurs et beaucoup mieux au discours. Il me semble également être un homme de fortes convictions politiques, de convictions sincères. Il présente ses propres idées de façon très éloquente et les défend avec vigueur. Et si les idées politiques de Bayrou sont adoptées par Hollande parce qu’elles sont mieux que les politiques du PS, alors peut être les électeurs centristes ou même de centre gauche  pourraient bien se demander si il pourrait être préférable de voter pour l’homme dont les idées sont réelles et qui est capable de les faire avancer plus énergiquement.  Si un centriste est ce qui est désiré ou même simplement inévitable, pourquoi se contenter d’un faux centriste quand le véritable article est disponible? Surtout s’il est le plus fort défenseur des deux.

Et d’ailleurs, qu’est-ce que la gauche aurait à perdre en restant chez eux pour le premier tour, si Hollande n’est pas meilleure pour eux que François Bayrou? Si Hollande va pisser sur eux de toute façon alors peut-être ils vont tout simplement rester à la maison pour le premier tour. Vraiment, ce qu’ils ont à perdre?

Comme je l’ai dit à maintes reprises, ma politique est bien à gauche de Nicolas Sarkozy et je crois que lui et l’UMP n’ont pas bien servi la France pour de nombreuses raisons. Néanmoins, Sarkozy n’est pas George W. Bush ou Sarah Palin ou même Marine Le Pen. Si j’étais un électeur en France, je pourrais peut-être penser que la réélection de Sarkozy ne soit pas un prix trop élevé à payer pour empêcher le PS de se déplacer plus à droite.

Je ne vois pas comment Hollande gagne un avantage significatif de cette approche de Bayrou et qu’il pourrait avoir beaucoup à perdre, car il pouvait fort bien causer la perte d’une bonne partie de son aile gauche pour rester à la maison pour le premier tour. Donc, je ne pense pas qu’il fasse un bon départ.

L’affaire DSK devient plus sombre:Les rapports qui DSK a été client de réseau de prostitution à l’Hôtel Carlton de Lille.

L’affaire DSK devenir s’assombrir avec nouvelles allégations très bizarres concernant l’affaire Carlton de Lille.  Il est dit que plusieurs gérants de l’hôtel Carlton de Lille et plusieurs policiers de Lille sont impliqués en fournissant des prostituées, y compris les adolescentes, dont certain peuvent avoir été sous l’âge.

L’un des principaux proxénètes est dit être un haut fonctionnaire de la police à Lille.  Il est dit aussi que ce haut fonctionnaire « avoir rencontré DSK lors d’une de ces escapades parisiennes. »   Selon M. Goldhammer, ce fonctionnaire de police qui avait des attentes d’être apporté à Paris comme le chef de garde du corps et peut-être été a fait un haut chef de sécurité publique aussi si DSK deviendrait président.  Il est incroyable que un homme presque certain être le président de la république prochaine avoir pu tel le manque de bon sens.

Je veux le dire je suis un bon libéral et je ne suis pas une bégueule et une liaison passionnée c’est l’affaire de personne, sauf qu’il ne devoir ne pas détourner l’attention des affaires d’État.  Mais mieux un autre terme avec Sarkozy qu’avoir un bête homme qui bavarder avec proxénètes qui faire du trafic de jeunes filles et les enfants. Pourquoi apporterait tels hommes ignobles dans L’Élysée ? Peut-être qu’il pensait convertir-la en une maison close avec les soirées de « bunga bunga » ? Il est tout à beaucoup ! Je suis révolté par toute cette affaire.  Je ne pense pas de lui un homme mauvais, bien que je ne suis pas certain de cela et de son association avec les proxénètes qui tournent les jeunes filles en prostituées me fait me demander de lui, mais sûrement, il serait mieux pour tout le monde s’il a quitté la vie publique et serait enseigné a une université sans tenter de se réhabilite

Cette tout affairée est comme une tragédie grecque.  Comme je l’écoutais pour lui parler sur la crise d’euro et la situation économique actuelle j’ai été impressionné par le pouvoir de son intellect.  Pour un moment, j’ai été rempli du regret qu’il ne soit pas le président.  Mais seulement pour un le moment, car un instant plus tard je souvenir le épisode sordide qui me fait regarder TF1 cette nuit et je sais dans mon cœur que cet homme ne peut plus jamais avoir un endroit dans la politique.

DSK parle : quelques réflexions sur l’interview de TF1

© Chappatte - http://www.globecartoon.com/dessin

Donc, car vous prévoirai, j’ai regardé l’interview avec DSK sur TF1 mais ne comprenait pas la plus grande partie. Dans l’sections de son réponses je comprends, il dit rien nouveau.  Vraiment, il dit rein du tout. Tout ce que je apprendre est qui est Claire Chazal.  Elle est évidemment une « télévision personnalité »  et ne pas une « télévision journaliste ». Elle ne demande même pas la plus évidente question de suivi. Non, elle s’assoit avec ses mains jointes.   Elle avait l’air plutôt triste ou peut-être une «otage vidéo ».

Si elle ne serait pas demande sur l’événement et il offre non mais pour dire qu’il a fait « un faute morale » Qu’est-ce que « un faute morale » quand il est à la maison ?  Je sais que l’écoute française parlée est sa propre récompense et je me sens plus vertueux pour avoir écouté mais, vraiment, ce qui a été le point ?  Ce fut une perte totale de temps.

Il n’aborde pas les questions sérieuses sur sa discrétion, son jugement, et maturité (à 63 ans) être  le président de la république.  Et pour une raison quelconque,  Claire Chazal n’explore pas ces questions avec lui.

En outre, certaines questions sur la logique interne de la version des événements DSK auraient certainement été le cas. Je ne suis pas en parler graphiquement mais tout le monde regarder seulement de l’entendre expliquer un chose et un seule chose :   S’il dit la vérité qu’il ne paie pas pour le sexe, donc, la question centrale devenir comment peut-il séduire Nafissatou Diallo dans peut-être les dix minutes ou plus disponibles à cet effet ? Le speed dating au max !  Si seulement DSK partagerait le secret du son succès avec les femmes il serait sûrement le président de la république.  Tous les hommes voteraient pour lui de gratitude.  Évidemment,  le « faute morale » dont il parle était entretenue par une prostituée dans sa chambre d’hôtel avant qu’il ne soit allé  à déjeuner avec sa fille.  Je le prends que ceci est dont la « faute morale » il parle.

Sur son site web, M. Goldhammer afficher ce remarque excellente il entend faite par Philippe Meyer  sur France Culture : « Un pays qui prend Bernard Tapie pour un entrepreneur, Bernard-Henri Lévy pour un philosophe, Jacques Attali pour un penseur, Claire Chazal pour une journaliste, Alain Minc pour un économiste, etc. ne peut s’étonner d’avoir Nicolas Sarkozy comme président de la République ».  Ceci est élevé sur une liste de choses que je souhaite que j’aie dit.  Si cela devait être sa voie de la réinsertion pour DSK, donc, il a  trébuché terriblement.

Comme Nicolas Domenach dit dans Marianne : « Le cirque DSK, ça suffit ! »