Un question en ce qui concerne l’affaire DSK

21 fevrier 2012, L’Hotel Carlton de Lille (EPA/IAN LANGSDON — Image by © IAN LANGSDON/epa/Corbis)

J’étais surpris de lire que DSK a été inculpé en particulier parce que nous n’avons rien entendu de la preuve qu’il a profité des activités des différentes prostituées qu’il fréquentait.  Étant donné qu’il y a eu un déluge de fuites dans cette affaire, on suppose que si cette preuve existait il faudrait lire à la une du Figaro et Aujourd’hui en France depuis longtemps.

S’il n’y pas d’évidence que DSK a touché de l’argent résultant d’activités contraires à la morale, comment peut-il être juridiquement reconnu coupable d’être un proxénète?  Mais surement,  une telle évidence fait le cœur de crime de proxénète aggravé. 

En outre, il peut sûrement pas être vrai que par simplement «diriger les activités des prostituées »  fait un proxénète si cette personne est un client qui reçoit les services des prostituées?  Sans être trop  graphique, la relation entre la prostituée et le client implique, par sa nature, que la prostituée est « dirigée » dans beaucoup de choses par le client.   C’est souvent le point de l’ensemble de l’embauche d’une prostituée à la place de séduire une femme.

Mon point est que quand les juges, en mettant l’accent sur le rôle à DSK communiquer ses besoins tout en ignorant la question de savoir qui paie et qui reçoit de l’argent, brouillent la ligne entre faire le maquereau et la simple communication des goûts ou des préférences par un client.  Les faits apparemment pointés par les juges comme « établissant son rôle » ayant une signification sont tous normalement compris comme activités typiques des clients mais pas les activités typiques des proxénètes.  

Par exemple, si je dis à un vendeur de glace le goût glace que je veux, je le dirige, donc, il est brai que, dans un certain bizarre sens, je le diriger dans ses ventes de crème glacée mais sûrement , il est évident que je reste un acheteur de crème glacée et non le gestionnaire du magasin de crème glacée. 

Ce que les juges oublient, c’est la question de savoir « qui profite ».  Le point qui distingue l’acheteur de crème glacée du vendeur cela : l’acheteur paie et reçoit une boule de glace, tandis que le vendeur reçoit l’argent.  De même, c’est avec DSK, qui est libre de choisir parmi les plaisirs offerts.  DSK peut et doit décrire quelques plaisirs dont il souhaite profiter mais, en fin de compte, c’est lui qui doit payer pour ces plaisirs.  Tout comme vous, je dois payer pour notre boule de crème glacée.  C’est la nature même de toutes ces activités.

Ainsi, l’analyse traditionnelle identifie les flux d’argent comme l’essence de proxénétisme aggrave.  Celui qui paie est le client.  Celui qui tire le profit est le maquereau.  Toujours

Pour être sûr, le comportement de DSK avec ces prostituées pourrait être moralement offensant pour beaucoup de gens (comme ce fut évidemment le cas avec ces juges) mais ce cas ne semble désormais impliquer un certain flou grave de ce qui était autrefois des lignes bien définies.

L’affaire DSK devient plus sombre!

 

L'hôtel Carlton à Lille/AFP

Il y avait aussi de nouveaux développements dans l’affaire CarltonDSK a été mis en examen pour « proxénétisme aggravé en bande organisée » par les juges chargés de l’affaire dite du Carlton de Lille.  J’ai passé plusieurs heures à lire les articles et d’en débattre sur le site French Politics et il y a beaucoup aspects de cette situation que je ne comprends pas. Mon problème est qu’aucune de ces sources n’explique ce que signifie  « proxénétisme aggravé en bande organisée » dans le droit français ou s’il y a quelque accusation si le rôle de DSK est allé au-delà de celle d’un client.

Ma compréhension est que la prostitution est légale en France pour se livrer à la prostitution et il est légal de même pour les clients d’embaucher et (pour le mettre délicatement) apprécier les services de prostituées. Comme je l’ai déjà indiqué, le fait qu’il est légal d’engager une prostituée implique qu’il est nécessairement juste comme légal pour un client de négocier sur tous les composants ou les termes de la transaction tels les prostituées spécifiques fourniront du produiras sexe spécifique des services plus à quelle heure et ainsi de suite.  Plus précisément, il semblerait que en tant que client DSK aurait le droit de discuter de ces questions sur les prostituées qu’il voulait engager ou qui ont été embauchées à son avantage.  Ces communications sont manifestement partie intégrante de la relation client prostituée. Si l’embauche d’une prostituée est légal je crois qu’il doit nécessairement être légal aussi pour discuter de ces questions.

En revanche, les descriptions dans les journaux et des magazines de proxénétisme que j’ai lus au début de l’affaire Carlton semblent suggérer que la loi de la France ressemble de près aux lois dans les pays de « Common Law » en ce qui concerne « vivre de gains immoraux ». Dans ce cas, le sine qua non de proxénétisme semble être recevoir de l’argent d’une prostituée et non l’inverse.  Par conséquent, la question reste et doit être posée : quand on dit dans la presse que DSK est accusé de complicité de proxénétisme, est-ce qu’ils impliquent nécessairement qu’il participe au cercle du Carlton comme quelque chose de plus qu’un client ?

METTRE À JOUR :

Ce matin, j’ai lu dans Le Monde que les avocats pour DSK font le même point que moi-même que les actions de DSK ne sont pas allées au-delà celles qui sont autorisés en vertu de la loi pour les clients de prostituées. Il doit certainement pouvoir que le client est libre de négocier les conditions essentielles de la transaction, telles que le prix, la nature des actes sexuels et ainsi de suite. Ces discussions ne peuvent pas constituer le proxénétisme et ne fait pas la partie cliente de la bande proxénétisme. Il s’agit de la vie hors des gains immoraux des prostituées qui fait de vous un proxénète.

De site web Le Monde (3/28/12 11:35 AM):

Pour son avocat, « il n’y a pas d’élément à charge contre DSK »

Le dossier dans lequel Dominique Strauss-Kahn a été mis en examen « s’effondre immédiatement » s’il est soumis à un débat contradictoire, a déclaré mardi l’un de ses avocats, Me Henri Leclerc. « Ce dossier est creux, vide, surfait », a-t-il affirmé.

« Les infractions reprochées à DSK sont inexistantes », a ajouté l’avocat. « En réalité, il n’y a pas d’élément à charge contre DSK », a-t-il insisté lors d’une conférence de presse. L’ancien patron du FMI « aurait dû avoir le statut de témoin assisté et nous le regrettons », a-t-il par ailleurs déclaré. « Nous dénonçons une injustice aujourd’hui qui est la mise en examen de M. Strauss-Kahn » lundi à Lille, a-t-il ajouté.

L’affaire DSK se termine avec un gémissement pas de grand finale

© Chappatte - http://www.globecartoon.com/dessin

Je pense que l’affaire DSK tire à sa fin.  Il semblerait que nous avons ni de grande dénonciation ni de dénouement heureux.  Il est fini non pas avec un « big bang » mais avec un gémissement comme l’affaire retombée disparaît dans néant.

DSK n’a pas d’avenir en politique.  Rien. La façon dont les gens voit en lui a beaucoup changé.  Il ne commande pas le même respect qu’auparavant.  S’il a une place dans la vie politique, il va sûrement être considérablement réduit.  Certainement, il ne sera jamais le président.

Il y a deux raisons à cela : c’est l’affichage ostentatoire de la richesse de sa femme et ses relations avec les femmes.  Je sais beaucoup de gens s’offenser par son ostentatoire mode de vie.  Mais je ne suis pas offensé.  L’idée que ceux qui parlent en faveur d’une société plus juste sans avoir d’abord accepté de vivre dans la pauvreté sont hypocrites est absurde : il est de propagande par ceux qui sont avides de riches qui ne veulent pas payer sa part.

Ces personnes disent que seulement si on ne mange rien sauf de pain rassis, ne boire que des plus rudes de vin ordinaire et porter un robe de bure et cendres en public pour de défendre l’État social.  Mais cet un faux dilemme créer donne une fine couche de respectabilité à la égoïsme des riches qui veulent une excuse pour leur cupidité.  Qu’importe que s’il est tourné en ridicule comme une «limousine libérale » lorsque ce sont les politiques adoptées et les résultants et les résultants de ces politiques qui comptent ? Je me suis bien vivre et volontiers monter dans une limousine, si seulement j’avais l’argent.

Il ne s’agit pas la charité ou le sacrifice de l’individuelle.  C’est le genre de société dans laquelle nous voulons vivre.  Il s’agit de savoir si et comment nous devrions nous organiser pour agir collectivement pour le bien commun et construire une vie décente pour tous.

Il n’est pas le sexe ou le était de leur mariage.  Tout à fait, DSK admirer une belle femme.  Tous les hommes adorent et veulent de belles femmes. Il est naturel.  Pour moi, la limite pour de telles activités est fixée par l’état de mariage.  Mais peut-être pas pour lui.  Qui suis-je pour juger de leur mariage ?  Il est pour Anne Sinclair juger par elle-même : elle n’est pas l’affaire de personne d’autre.

Les Françaises n’exiger pas leurs chefs est moines. Certaines questions d’ordre privé semblent être comprises comme n’ayant aucune incidence sur ses fonctions en tant que leader politique. Et pourtant,  il y a quelques choses sordides concernant les rapports sexuels occasionnels avec commercialement achetés femmes qui est troublant.

Certainement, les Français n’ont jamais exigé de leurs dirigeants politiques à être ascètes.  Pourtant, je dois parle encore,  Il y a quelque chose sur de style de vie dissolue de DSK avec les femmes commercialement achetées, les affirmations de son pouvoir reluquer comme il parle grossièrement aux femmes ou touché leur quand elles ne veulent pas être touché qui offense.  Il ne devrait pas être nécessaire d’avertir les femmes contre la solitude dans un ascenseur avec un futur président de la France.

Cette affaire lui jette comme un bouffon à la manière de Silvio Berlusconi.  Comme je le dis,  la dignité de la France n’exige pas que son président vivre comme un moine mais il n’y a pas de place dans le Élysée Palace  pour des « bunga bunga » parties, que ce soit bien clair!

L’affaire DSK devient plus sombre:Les rapports qui DSK a été client de réseau de prostitution à l’Hôtel Carlton de Lille.

L’affaire DSK devenir s’assombrir avec nouvelles allégations très bizarres concernant l’affaire Carlton de Lille.  Il est dit que plusieurs gérants de l’hôtel Carlton de Lille et plusieurs policiers de Lille sont impliqués en fournissant des prostituées, y compris les adolescentes, dont certain peuvent avoir été sous l’âge.

L’un des principaux proxénètes est dit être un haut fonctionnaire de la police à Lille.  Il est dit aussi que ce haut fonctionnaire « avoir rencontré DSK lors d’une de ces escapades parisiennes. »   Selon M. Goldhammer, ce fonctionnaire de police qui avait des attentes d’être apporté à Paris comme le chef de garde du corps et peut-être été a fait un haut chef de sécurité publique aussi si DSK deviendrait président.  Il est incroyable que un homme presque certain être le président de la république prochaine avoir pu tel le manque de bon sens.

Je veux le dire je suis un bon libéral et je ne suis pas une bégueule et une liaison passionnée c’est l’affaire de personne, sauf qu’il ne devoir ne pas détourner l’attention des affaires d’État.  Mais mieux un autre terme avec Sarkozy qu’avoir un bête homme qui bavarder avec proxénètes qui faire du trafic de jeunes filles et les enfants. Pourquoi apporterait tels hommes ignobles dans L’Élysée ? Peut-être qu’il pensait convertir-la en une maison close avec les soirées de « bunga bunga » ? Il est tout à beaucoup ! Je suis révolté par toute cette affaire.  Je ne pense pas de lui un homme mauvais, bien que je ne suis pas certain de cela et de son association avec les proxénètes qui tournent les jeunes filles en prostituées me fait me demander de lui, mais sûrement, il serait mieux pour tout le monde s’il a quitté la vie publique et serait enseigné a une université sans tenter de se réhabilite

Cette tout affairée est comme une tragédie grecque.  Comme je l’écoutais pour lui parler sur la crise d’euro et la situation économique actuelle j’ai été impressionné par le pouvoir de son intellect.  Pour un moment, j’ai été rempli du regret qu’il ne soit pas le président.  Mais seulement pour un le moment, car un instant plus tard je souvenir le épisode sordide qui me fait regarder TF1 cette nuit et je sais dans mon cœur que cet homme ne peut plus jamais avoir un endroit dans la politique.

Tristane Banon termine son cas en justice contre DSK

J’ai lu dans Le Parisien ce matin que Tristane Banon « abandonne toute poursuite contre DSK » donc, cette affaire sembler se terminer par une claire victoire pour elle.  La réputation de DSK était ruinée par cette affaire et à juste titre.  Naturellement,  je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve, mais DSK était incroyablement bête et jus suis convaincu il est finir.  Il n’a aucun avenir dans la politique que je peux voir.

Pour Tristane Banon, il est difficile pour dit que l’avenir réserve pour elle.  Je pense elle avoir un bel avenir.  Certainement,  elle a trouvé la gloire au-delà de tous ses rêves.  Elle a été sur couverture tous les magazines et elle a passé interviewée sur toutes les émissions de télévision.   Elle parler bien toujours, mais avec tant intensité que je soupçonner que plus peut-être été faite cet après-midi de touts les deux, mais ce n’est pas de mes affaires.  Je ne suis pas certain ceci est un résultat juste, mais c’est toute la loi permettra. La loi ne peut pas restaurer à ses dommages qui peuvent avoir été faits (peu importe ce qui s’est passé ce jour-là).  Ce qui est fait est fait.  Je lui souhaiter bonne chance.

DSK parle : quelques réflexions sur l’interview de TF1

© Chappatte - http://www.globecartoon.com/dessin

Donc, car vous prévoirai, j’ai regardé l’interview avec DSK sur TF1 mais ne comprenait pas la plus grande partie. Dans l’sections de son réponses je comprends, il dit rien nouveau.  Vraiment, il dit rein du tout. Tout ce que je apprendre est qui est Claire Chazal.  Elle est évidemment une « télévision personnalité »  et ne pas une « télévision journaliste ». Elle ne demande même pas la plus évidente question de suivi. Non, elle s’assoit avec ses mains jointes.   Elle avait l’air plutôt triste ou peut-être une «otage vidéo ».

Si elle ne serait pas demande sur l’événement et il offre non mais pour dire qu’il a fait « un faute morale » Qu’est-ce que « un faute morale » quand il est à la maison ?  Je sais que l’écoute française parlée est sa propre récompense et je me sens plus vertueux pour avoir écouté mais, vraiment, ce qui a été le point ?  Ce fut une perte totale de temps.

Il n’aborde pas les questions sérieuses sur sa discrétion, son jugement, et maturité (à 63 ans) être  le président de la république.  Et pour une raison quelconque,  Claire Chazal n’explore pas ces questions avec lui.

En outre, certaines questions sur la logique interne de la version des événements DSK auraient certainement été le cas. Je ne suis pas en parler graphiquement mais tout le monde regarder seulement de l’entendre expliquer un chose et un seule chose :   S’il dit la vérité qu’il ne paie pas pour le sexe, donc, la question centrale devenir comment peut-il séduire Nafissatou Diallo dans peut-être les dix minutes ou plus disponibles à cet effet ? Le speed dating au max !  Si seulement DSK partagerait le secret du son succès avec les femmes il serait sûrement le président de la république.  Tous les hommes voteraient pour lui de gratitude.  Évidemment,  le « faute morale » dont il parle était entretenue par une prostituée dans sa chambre d’hôtel avant qu’il ne soit allé  à déjeuner avec sa fille.  Je le prends que ceci est dont la « faute morale » il parle.

Sur son site web, M. Goldhammer afficher ce remarque excellente il entend faite par Philippe Meyer  sur France Culture : « Un pays qui prend Bernard Tapie pour un entrepreneur, Bernard-Henri Lévy pour un philosophe, Jacques Attali pour un penseur, Claire Chazal pour une journaliste, Alain Minc pour un économiste, etc. ne peut s’étonner d’avoir Nicolas Sarkozy comme président de la République ».  Ceci est élevé sur une liste de choses que je souhaite que j’aie dit.  Si cela devait être sa voie de la réinsertion pour DSK, donc, il a  trébuché terriblement.

Comme Nicolas Domenach dit dans Marianne : « Le cirque DSK, ça suffit ! »

La classe politique et la nouvelle Versailles

L’affaire DSK, cela devient plus bizarre chaque jour. Il y a plus maintenant de la mère de

Air Sarko One

Tristane Banon. La classe politique de la France ! Ils ressemblent à une nouvelle noblesse. Ils se débauchent dans nouveau Versailles. Ce matin j’ai lu où Sarkozy gâcher 200 millions € sur son nouvel avion privé.  L’inclusion 35,000 € verse deux fours ! Il pense qu’il est Louis XIV et il construit pour lui les splendeurs de Versailles !